Apprendre à voir les corps comme autant de paysages singuliers

 

Ce projet photographique est un hommage au corps... Au corps en général et plus particulièrement aux corps qui vivent avec des kilos en trop, aux corps gros. Obèses ou en surpoids comme on dit couramment.

J'ai pensé ce projet depuis plusieurs années avec l'intention qu'il puisse modifier notre regard, c'est à dire le regard de notre société sur ces corps. J'avais envie qu'on ne les considère plus seulement comme des corps qu'il faudrait changer, mais comme des corps qui ont leur beauté propre, une beauté singulière qu'il faut réapprendre à voir et à apprécier.

Le point commun entre toutes les personnes qui apparaissent sur ces photos, c'est que chacune d’entre-elles a décidé – dans le cadre d'un accompagnement exigeant – de perdre du poids de façon radicale grâce à une chirurgie bariatrique réalisée au sein du Centre Spécialisé de l'Obésité de la Clinique de la Sauvegarde à Lyon

Elles ont donc été photographiées à un moment de profond changement, un moment de métamorphose. Parfois avant la perte de poids, parfois après, mais toutes ont en commun ce parcours de transformation.

Ces photos ont été réalisées grâce à la complicité qui s'est progressivement établie entre ces personnes et moi. Elles ont accepté d'aller à la rencontre de leur image face à l'objectif, de jouer avec cette image (qu'elles n'ont pas toujours acceptée, loin de là...). 

Mais là, elles ont osé. Osé se montrer. Osé se livrer au regard de l'autre puis de tous...

 

Et c'est l'évolution fulgurante des corps suite à cette intervention qui est et sera documentée ici, progressivement, sur plusieurs mois. Les personnes ont été photographiées dans leur contexte de vie privée, en studio ou dans l'espace public ; Les corps sont parfois nus pour rendre hommage à cette beauté rarement dévoilée, rarement valorisée.

 

Ici, nous ne visons aucun corps idéal. Ce n'est ni le corps que l'on avait avant, ni celui qu'on aura plus tard, ni celui dont on pourrait rêver qui compte.

Non, nous apprécions le corps tel qu'il est ; à l'instant où il se présente à nous. C'est lui qui est parfait et auquel nous rendons hommage.

Nous le considérons comme un paysage.

Un paysage unique ; un paysage changeant dont nous cherchons à retenir la singularité et les éventuelles transformations.

C'est notre regard que nous devons changer pour voir sa pleine beauté.

Bertrand Perret

  • Facebook
  • Instagram

©Bertrand Perret, 2020